Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juin 2014 3 18 /06 /juin /2014 15:40

A l’heure actuelle il est facile de rompre une amitié sans prendre le risque d’un face à face. Méthode :

-          vous invitez vos amis à vous suivre sur Facebook (Facebook mes amis, mes amours, des emmerdes d’Olivier Levard et Delphine Soulas… bouquin à lire absolument si vous fréquentez les réseaux sociaux)

-          période bleue, vous likez mutuellement vos statuts, même les plus idiots, histoire de montrer que vous « vous aimez »

-          période transitoire, vous ne likez plus rien pendant un certain temps et même vous « masquez » les publications de l’autre, histoire de ne pas être tenté à nouveau ;)

-          période noire, vous découvrez un jour que votre ami vous a supprimé sans crier gare…

Pour les amis virtuels, ce n’est pas bien grave, surtout ceux que vous avez ajouté juste parce que vous avez un intérêt en commun (pour la photo, la musique, le politique, le militantisme etc…) ; bémol pour certains amis virtuels de longue date que vous appréciez sans jamais les avoir rencontrés car leurs publications vous parlent et vos émotions sont similaires.

Pour les vrais amis, ceux que vous considériez comme tels, c’est tout autre chose, et vous prenez le « clic » de suppression comme une claque, d’autant qu’aucune explication ne l’accompagne… il ne vous reste plus qu’à vous torturer les méninges pour savoir quel crime vous avez bien pu commettre pour qu’on vous jette ainsi, tel un kleenex, à la corbeille…

Vous l’aurez compris cela vient de m’arriver et j’écris ce texte sous le coup de la déception, peut-être prendrais-je les choses avec plus de philosophie demain ou dans une semaine ou dans un an ?

Mais, me direz-vous peut-être, c’est un peu pareil dans la vraie vie lorsque vous cessez de voir ladite personne, l’ancien(ne) ami(e) ?

Eh bien non car le clic sur facebook est plus brutal, là vous savez que cet ami ne veut plus de vous point final - je précise qu’il-elle n’a pas envoyé de message auparavant pour « prévenir » qu’il ne souhaitait plus entretenir ces liens d’amitié et les raisons - là est la pierre d’achoppement car en vous supprimant de cette manière, c’est vous qui vous posez la question « qu’ai-je donc bien pu faire qui lui a déplu ? », tandis que l’ami(e) se retranche derrière la facilité du jetable facebookien, c'est très bof... mais peut-être était-ce cela qu'il-elle recherchait ?

Je sais que je ne suis pas la seule à avoir essuyé ce genre de façon de procéder mais, pour prendre du recul par rapport à ça, j’ai ressenti le besoin de l’écrire à défaut de pouvoir parler à l’ancien(e) ami(e) zappeur(se).

souris-d-ordinateur-11595881 ID 11595881 ©  | Dreamstime.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Portrait

  • : Chemin-de-prose.over-blog.com
  • Chemin-de-prose.over-blog.com
  • : L'écriture dans tous ses états
  • Contact

Profil

  • Jacinte
  • Natur'elle
  • Natur'elle

Recherche

Archives