Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 13:25

DSC_0012.JPG

Le petit monsieur d'en face

 

Juste en face de ma maison

habite un petit monsieur triste

d'un âge certain, d'un certain âge

il marche à petits pas

ouvre à grand peine la lourde porte de son garage

pour sortir sa voiture assortie à son imperméable gris

il referme le portail de fer

grimpe avec quelque peine dans le véhicule

et démarre...

Un signe de la main au loin,

une poignée de main parfois

quelques mots échangés poliment

autour de la boîte aux lettres

« Bonjour, comment ça va ?

  • Oh... on fait aller...

  • On ne peut pas être et avoir été 

  • Il fait froid aujourd'hui !

  • Quel temps maussade !

.............................

 

Parler de la pluie ou du beau temps c'est ce qu'on appelle la socialisation, il faut bien échanger un peu et quand on ne sait pas quoi se dire d'autre, au moins ça ne risque rien.

Il y a quelques temps, j'avais essayé, vainement, alors qu'il me disait tristement n'avoir rien à faire d'intéressant, de lui suggérer d'aller rejoindre un club (vous savez les papis-mamis) qui se retrouvent autour d'une belote ou d'un tarot ou encore d'une galette des rois, ceux qui font des excursions en car, qui visitent des musées, des expositions, des églises, bon.... même si à nous, ça ne nous paraît pas vraiment passionnant, à chaque âge ses plaisirs, c'est au moins passer du temps ensemble.

 

Mais, le petit monsieur triste, alors même qu'il prend de multiples précautions pour préserver sa santé (en ne faisant aucun effort pour marcher par exemple, pour jardiner, que sais-je), ne désire qu'une chose au fond : partir, laisser sa voiture au garage, partir pour de bon et laisser son esprit s'envoler là où il ne reviendra plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jacinta Delapuertadelsol - dans Ma vie passionnante dans le lotissement
commenter cet article

commentaires

Haku 18/03/2011 13:06


Entièrement d'accord avec toi... ne rien faire, ce n'est pas forcément apaisant...


Haku 18/03/2011 10:18


Très bien décrit, je pense que tu pars de vécu (comme toujours dans ton cas...), ça me rappelle des personnes croisées, plus ou moins proches de moi.
Socialisation, motivation, que de grands mots quand on aspire à la paix...


Jacinta Delapuertadelsol 18/03/2011 13:05



Oui mais "aspirer à la paix" ce n'est pas ne plus vivre.... on peut aspirer à la paix en sortant en pleine nature, loin de tout, avec un bouquin, une boite de couleur, un appareil photo (là
encore ce sont mes propres exemples;)



embertine mazet 18/03/2011 09:32


je connais des gens comme ça, dans lesquels je me reconnais un peu, vu que j'aime la solitude, et ne me vois guère dans un club...
amitiés


Jacinta Delapuertadelsol 18/03/2011 13:03



Je me doute que tu ne te reconnais pas dans cette description car je sais que tu as des intérêts, des passions, (ne serait-ce que l'écriture !), il m'a dit un jour qu'il faisait de la dépression,
ce qui explique aussi son mal de vivre... mais quand je le compare à mes parents du même âge c'est le jour et la nuit car tant qu'ils le peuvent ils sont engagés dans des activités, des
associations, ma mère marche tous les jours et c'est comme ça qu'on s'entretient et qu'on a le plaisir de vivre.


ps : je suis aussi une solitaire et je ne me vois pas dans un club ;)


amitiés



Déficience Mentale 17/03/2011 19:53


Socialisation = remémoration de ces horribles cours d'éco, qui contraste avec la première partie, que j'adore, l'image de ce mieux monsieur... bisous ! :)


Jacinta Delapuertadelsol 18/03/2011 00:15



Eh oui ! a chaque âge ses formes, plus ou moins sympa, de socialisation ;) les miennes sont nombreuses encore et j'en profite :)


bises



Portrait

  • : Chemin-de-prose.over-blog.com
  • Chemin-de-prose.over-blog.com
  • : L'écriture dans tous ses états
  • Contact

Profil

  • Jacinte
  • Natur'elle
  • Natur'elle

Recherche

Archives