Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 août 2010 7 29 /08 /août /2010 11:41

anemone.JPG 

Dans ma classe ce matin, 8 petits élèves plein d'entrain,

Marie-Charlotte me donne un dessin.

A l'heure de la récré un franc soleil,

Je prends le café avec une collègue.

Après la classe un rendez-vous avec les parents de Yolan, sympas.

Dans le petit jardin de l'école

je prélève quelques violettas cornutas,

un bouquet de lilas,

quelques brins de muguet,

un fagot pour la cheminée.

Rentrée chez moi je déjeune sur la table de jardin,

il fait très beau.

Après le café je passe la tondeuse manuelle,

le jardin est superbe, fleuri de toutes parts !

Les courses : à la biocoop m'attendent

huit plants de tomates bio, tous différents.

Ma meilleure amie me passe un coup de fil.

Devant chez moi une conversation sympa avec la voisine.

J'ai préparé pour dîner des noix de pétoncle avec du boulgour

et je savoure ça dehors avec un bon verre de rosé,

il fait très bon encore ce soir,

je reste jusqu'à la tombée du jour.

Sur mon pc m'attend un courriel,

un futur rendez-vous... "fontaine je ne boirai pas de ton eau" ;-)

Maintenant je vais aller me coucher

avec un bon polar "Putains de pauvres",

un polar-social, très très bien,

Fouine, ma chatte, viendra peut-être me tenir compagnie.

Voilà, c'était juste un listing,

le listing de mes petits bonheurs

mais j'avais envie de les écrire là ce soir

histoire de ne pas oublier

que la vie est faite de joies simples.

 

Avril 2008

Jacinte Grenier

Repost 0
Published by Jacinta Delapuertadelsol - dans Ecriture descriptive
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 18:54

 

Hier j'ai fait du tri, j'ai enlevé toutes les photos de toi des albums de vacances.

Je ne les ai pas jetées, juste mises dans la grande enveloppe brune en compagnie de tes poèmes et de tes missives d'amoureux.

Je les ressortirai peut-être un jour, lorsque je serai une vieille dame digne (?) pour me remémorer qu'un jour, un an ou un peu plus ce beau gars-là m'a aimée.

Pas de nostalgie dans le tri, dans tous mes tris.

L'autre jour c'était le tour des pulls, des tee-shirts et autres frippes qui m'ont accompagnée un temps lors des balades, des sorties, du travail, qui parlaient de moi aux regards des autres,

qui savaient cacher ce que je n'avais pas envie de montrer et

qui savaient envelopper le corps du chiffon qui me ressemblait à ce moment-là.

Une autre fois c'était la valse des bricoles à poussière, vous savez celles qu'on ne veut pas jeter car elles sont le souvenir d'un cadeau, d'un moment, d'un coup de coeur ? Et puis qu'un jour on a assez de soulever pour passer le chiffon, alors qu'on remise au garage en attendant le troc ou le don à l'assoc du quartier.

Et les papiers, la paperasserie qui s'accumule, les petits papiers de renseignements qu'on garde "au cas où", les archives des comptes en tout genre, les lettres fanées et les adresses périmées du répertoire ?

Pas bien, pas gentil :le tri des amis qu'on n'a plus envie de voir car ils font partie d'une autre époque, d'une partie de notre vie qui n'est plus la même aujourd'hui ou ceux qui nous pompent notre énergie... alors qu'à côté il y a d'autres rencontres possibles qui sont celles qui nous correspondent aujourd'hui.

Le grand tri de la séparation, plus envie de ces choses partagées à deux, pleines de souvenirs d'un avant. Juste prendre quelques petites pincées de matériel utile et pas  chargé de sentiments.

Quand je suis partie de la maison où j'ai vécu 20 ans en famille, j'ai fait des "sacs", pas de cartons, un sac par pièce, un sac par jour pour emporter dans une maison sans âme qui a abrité durant un an la douleur des illlusions perdues.

Et puis aussi : le tri des bouquins que je ne relirai pas, qui m'ont plu à l'époque des princes et des princesses, des cd que je n'écouterai plus, dont la musique vivait le temps d'un été, le temps d'une rencontre.

Je pratique le tri-thérapie, excuse pour le mauvais jeu de mots, je trie pour changer quelque chose dans ma vie, je trie pour ne pas accumuler la poussière sur ce qui fut, je trie pour aller en avant, je trie pour ne pas cultiver la nostalgie, je trie pour laisser place à la nouveauté.

 

Jacinte Grenier

Mars 2009

 

Repost 0
Published by chemin-de-prose.over-blog.com - dans Ecriture descriptive
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 00:21

P8190003.JPG 

Voici ma recette de la confiture de mûres :

- enfiler un bermuda ou un jean, une paire de bottes,

- emporter un panier d'osier et un bocal,

- aller dans un endroit calme et entouré de verdure, loin des routes et de l'agitation des villes,

- s'arrêter près des ronciers et commencer la cueillette en écoutant le chant des oiseaux, le bruissement des feuilles dans l'odeur des mûres,

- remplir à demi le panier (ou plus si vous êtes dans un bon coin,
- s'essuyer les mains sur une touffe d'herbe, boire une goulée d'eau fraîche,

- à la maison laver les mûres,les peser,

- les verser dans une grande bassine en cuivre (achetée en vide-grenier ou donnée par la grand-mère),

- ajouter le sucre (un peu moins en poids), de préférence du sucre brun,

- faire cuire à feu vif,

- ébouillanter les pots en verre, 5 bonnes minutes, pour les stériliser,

- quand la confiture sent bon, verser dans les pots,

- retourner ceux-ci quelques minutes sur le torchon,

- mettre le reste de la confiture dans un bol et....

savourer, se lècher les babines, nettoyer avec le doigt la bassine en se disant que vraiment c'était une bonne idée d'aller aujourd'hui cueillir des mûres car demain ils ont prévu de la pluie :)

 

Repost 0
Published by chemin-de-prose.over-blog.com - dans Ecriture descriptive
commenter cet article

Portrait

  • : Chemin-de-prose.over-blog.com
  • Chemin-de-prose.over-blog.com
  • : L'écriture dans tous ses états
  • Contact

Profil

  • Jacinte
  • Natur'elle
  • Natur'elle

Recherche

Archives